mercredi 13 mai 2015

SEXO,ROCA Y DESCONTROL...!

  C'est parti pour 3 jours de grimpe avec les jeunes du groupe alpinisme des hautes-Pyrénées...




Direction la mirifique paroi de la "Roca del arc" qui nous fait encore rêver et pour encore longtemps j'espère... 





A suivre...

























lundi 20 avril 2015

UN JOLI TOUR DU MASSIF DU Mt BLANC EN MODE SKI ET ALPINISME...

Thomas, Nicolas et Antoine se préparent pour une virée dans le massif du Mt Blanc...j'ai déjà la nostalgie de cette belle semaine pleine de péripéties...!!

Dans le chalet familial de Thomas, face au massif.

Nicolas découvre les alpes pour la 1ere fois !

Antoine hésite entre le bleu ou le rouge...

Alors voila comment depuis 6 mois, nous programmons et misons tout sur 5 malheureuses journées dans les alpes (ou ailleurs ! ) pour un projet de ski mixé avec de l'alpinisme. Il suffirait de trop de neige (ou pas assez) de trop de vent ou de nuages pour faire capoter la moindre ascension.


Départ d'Argentière en orange et retour à Chamonix en rouge.

L'aiguille Verte...4122 mètres

Seulement voila, la météo annoncée sur le massif du Mt Blanc est magnifique vue d'ici depuis mon computer Pyrénéen. Aussi, nous prévoyons de prendre de la hauteur pour ne redescendre que 5 jours plus tard.



C'est à la queue-leuleu que nous attendons de prendre la benne des grands montets et nous retrouver à plus de 3000 mètres. L'occasion aussi pour nous de nous retrouver entourés des plus grands alpinistes "all around the word" !! Je tente de rassurer Nico en lui disant que les gens qui nous entourent sont au moins aussi nuls que nous !! 
     




La première descente nous pose sous un soleil de plomb au pied du col du Passon...à ne pas confondre avec le col du tachon...dans le massif de la touffe !




Le col franchi et après qqs virages, nous skions au pied de notre projet du lendemain : L'aiguille du Chardonnet et son éperon Migot.



Face au Mt Buet (le Mt Blanc des dames...y sont gonflés ces Alpins !!) se trouve l'ancien et le nouveau refuge d'Albert 1er , 1er mais ex-æquo avec Paul ! Paul qui tiens sa boutique avec grande classe !




Dans un décors de rêve (glacier tout proche, belles montagnes, vue imprenable) Paul nous a accueilli très gentiment et avec une certaine patience quand nous rentrerons à minuit au refuge le lundi soir !!



cela fait tjs plaisir de trouver ce petit mot à 4h du Mat !

Abandon des skis pour passer en tenue d'alpiniste...

le Mont Buet...

Les dent du Midi, le glacier de plan névé...




Et c'est parti pour les premières longueurs du "migot"qui nous proposera qqs passages de mixte, des pentes de neige et glace raide...nous aurons même une goulotte en glace pure !






A l'approche du sommet du Chardonnet, la vue s'étoffe quelque peu...


dans les pentes sommitales...



Antoine au sommet vers 16h30 c'est long cette histoire à 4...la sortie sur les arêtes s’avérera délicate, aussi nous plongeons dans les rappels plus tôt que prévu. 


Nicolas se roule de plaisir !



Encore une belle descente avant de retrouver nos skis et de rentrer de nuit au refuge...non sans errer sur le glacier et sans franchir de grosses rimayes !



Ce matin c'est grass'mat et ça sent le fauve en chambre 4 !

Le couloir de la table...




En route pour passer des cols et rejoindre le refuge d'Argentière...


La face nord de l'aig d’Argentière...


Le col du Chardonnet...





C'est maintenant du bon ski pour rejoindre le refuge sous le regard de l'aiguille verte en face de nous...




Les progrès constants de Nicolas...





Le projet de demain au centre de l'image...le col du Dolent qui n'a d'ailleurs de col que le nom.

Je doute fort que Hannibal passa par la dans sa traversée des Alpes avec des éléphants en 218 Avant que Jésus crie ! 




Ah, la bécane! Retrouvée dans les entrailles du glacier...surréaliste ! 






Au petit matin et après la longue traversée du glacier, c'est le franchissement de la rimaye qui nous occupera 2 heures: Grimper sans sac un dévers en neige dure, poser un relais "béton" dans le cailloux 30 mètres au dessus, se faire mouliner dans le passage le plus étroit de la rimaye pour y faire des marches dans la neige raide et inconsistante, rejoindre le relais et faire passer mes compagnons ! Il eu été plus simple de faire demi-tour !  






Il faudra se creuser la tête et faire de bons relais pour ces 3 gaillards !







C'est la descente en rappel du col garni d'une bien belle corniche...

Le glacier de pré-de-bar nous promet du très bon ski jusque bas dans le val-ferret Italien.




Aux abords du Bivouac "Fiorio" nous tentons le super-banco pour espérer une chambre d’hôtel, un repas chaud et une bonne bière. Nous descendons encore 2 heures pour rallier "planpicieux" le 1er bled avant Courmayeur.




Nous quittons ce petit abri magnifique en se disant qu'il faudra revenir dans ce bivouac et remettre au programme l’ascension du Mt Dolent, haute montagne de ski et symbole de la réunion au sommet de l'Italie, la Suisse et la France.




En longeant ce décors de hautes montagnes (Face "Est" des Jorasses, longue échine Noire et Blanche de peuterey, Mt Blanc...) je passe des coups de fil pour nous trouver la piaule de nos rêves : Nous la trouverons !




Marco ira même jusqu'à nous éviter qqs kms de marche pénible sur le bitume en godasses de skis. Son arrivée en Piaggo 3 roues nous laissera un souvenir impérissable. 


C'est ma tournée avec ce vin de toscane...
En effet, Marco sera un hôte merveilleux qui nous mettra à l'aise pour faire sécher nos affaires, patientera le tps d'une douche afin d'être présentables et "non-odorants" à sa table et quelle table en plus !
L'auberge "miravalle" tenue par Marco...incontournable !
Nous la quitterons à 23 h !!Un bonne nuit dans les murs de l'auberge miravalle de planpicieux.

La grappa...

les effets de la grappa !


5eme jour annoncé maussade. Aussi, nous nous contenterons pour le moment de laisser la mécanique nous hisser sur la pointe Helbronner, le pendant Italien de l'aiguille du Midi en France.



Dans ce décors de glacier et de flèches de granite, nous skions la vallée blanche italienne et décidons d'une école de glace dans les qqs lames glaciaires que la mer de glace a bien voulu laisser lors de son retrait impressionnant ces dernières années.



La pluie menace désormais et c'est la musette remplie de souvenirs que nous nous laissons glisser vers la fin de cette semaine...


Le train du Montenvers sera l'occasion pour nous de retrouver nos congénères sans pour autant nous assimiler à cette foule bruyante, moutonnante, et sans but précis, nous semble t-il !! 

Si une image de montagne m'a fait rêver étant gosse, c'est bien celle-ci...

Dans les rues de Chamonix c'est la flânerie totale. Nous passons devant le trompe l’œil de la rue paccard à découvrir sur ce lien. Gaston Rebuffat ci-dessus fait le pires gesticulations pour venir à bout d'un surplomb de granite...


Ici, Devouassoud, Ravanel "le rouge", Michel Payot, et  Michel Croz accueille Antoine dans leur cercle très fermé du bureau des guides de la compagnie.

les tarifs avant Jésus Christ....

Vu par ce bout de la lorgnette, un guide aujourd'hui ça coute un MAX !!!


Un grand merci à Salewa pour qui j'use baudrier veste et chaussures de puis qqs années..!
Pas de conclusion en particulier ! Si ce n'est l'envie de recommencer avec ces 3 lascars ! Confiance en eux, en moi, envie de se retrouver en montagne tout simplement. merci pour votre conscience que la montagne ne nous permet pas tjs de faire ce que l'on voudrait. Je vous laisse la parole sur le blog si vous avez des choses pas sérieuses à raconter !! A bientôt les gars, bise, Dav.