jeudi 28 janvier 2016

dimanche 27 décembre 2015

OSSAU: COULOIR POMBIE/SUZON...QUI L'EU CRU ???

Comme chaque fin de mois de Décembre, nous nous retrouvons avec François De Le Rue pour une petite aventure en montagne. L'an passé, nous avions trainé nos crampons par la ... ou par la...



Vous l'aurez reconnu, on se croirait au mois de Juin alors que la neige subsiste encore après un hiver...


La montée au refuge de Pombie se fait quasi sans frontale ce soir la.


François n'a rien laissé au hasard sur la question de l'intendance !! Seuls au refuge, nous passons une soirée entre alpinistes...


Mais pour faire quoi le lendemain ?!! Mon petit doigt m'a dit que malgré le manque de neige général, le regel nocturne restera très correct pour trouver de la neige dure dans le "Pombie-Suzon" mais aussi de la glace. Il est sur que les ressauts raides seront secs mais passionnants...surtout le 1er, "de nuit", après la vire et le début du couloir de neige...




François me propose parfois de passer devant pour une longueur ou deux...exercice délicat d'accorder au bon moment à son second la responsabilité de la cordée !


Le pied droit sauvé par une "motte" de glace (!) François se faufile dans ce bout de fissure large ou se cache un piton...




La voie normale du Balaïtous tout proche, offre malgré tout de belles lignes de neige...


Les ressauts se succèdent, jamais extrêmes mais intéressants...  





François repart pour un beau passage varié avec neige, glace et rocher ! 








Nous prendrons avec plaisir, le tps de monter au sommet de la pointe "Jean-santé". Cette pointe satellite de l'Ossau fut gravie en 1929 par Jean Santé, mort au combat en 1940...Le groupe Pyrénéen de haute montagne lui rendra hommage avec cette plaque.  

Une barbe de 2 mois pour provoquer l'hiver !


Un relais bien ficelé...


La pointe Aragon...les pentes du couloir Sanchette.



Nous calons les rappels dans le couloir opposé au zombie-pubon : le Pombie-Peyreget. 



Dans le refuge, nous profitons de trier le matos, tandis que le réchaud tourne à plein régime pour qqs boissons chaudes avant de reprendre la route vers la vallée.


De la neige et de la glace au bout de cette flèche ?  nous aurions pu grimper sur la muraille de Pombie aux meilleures heures de la journée...et sans choper l'onglée !  

Bye-Bye l'Ossau.


Et bye-bye François. on se retrouve en Mai, skis au pieds pour la bosse à 4800 ? 


Meilleurs vœux à tous...

David.